sur_le_boulvard_de_montmartre

"...Au salon de thé, on se côtoie, on se frôle, on s'éparpille et on revient à soi en une même unité de temps, d'espace et de lieu. L'individuel et le collectif, le rêve épouse la réalité, la chose se fige dans une éternité évanescente, l'évanescence prend des airs d'éternité..."

x1mded15

Il fut un temps où les dames aimaient sortir de leur sac un mouchoir brodé, un éventail, un poudrier...

photo_marcelin15

Ces sacs étaient assortis à leurs toilettes...

Le moindre détail avait son importance

x1mded15

P4290083

Ils n'étaient ni trop grands, ni trop petits et occupaient des mains joliment gantées

x1mded15

P4290086

C'est ainsi qu'elles se rendaient au salon de thé pour deviser avec leurs amies.

Elles dégustaient du bout des dents des pâtisseries fines et buvaient leur breuvage en soufflant doucement dessus

x1mded15

la_patisserie

Certains parents y enseignaient à leurs enfants les règles du savoir-vivre en société :

Bien se tenir, déployer sa serviette, éviter de manger avec les doigts...

x1mded15

P4290078

Parfois, une cantatrice venait animer l'après midi et permettait à ces dames de pouvoir se raconter les derniers cancans sans être entendues de la table voisine

x1mded15

concert_prive

x1mded15

Ou alors, il s'agissait d'un pianiste qui laissait courir sur son clavier quelques notes légères d'une mélodie créée sur l'instant

P4290079

x1mded15

Les messieurs ôtaient leur chapeau devant ces belles qui leur répondaient par un petit signe de tête hautain.

Les éventails s'agitaient et permettaient de cacher les expressions qui risquaient de dévoiler aux regards curieux les éventuelles affinités hors mariage

P4290080

x1mded15

Le service s'exécutait dans un protocole dicté par le maitre des lieux.

Les serveuses portaient une coiffe et un tablier blanc, et versaient avec délicatesse et précaution le thé dans les tasses de porcelaine.

P4290081

x1mded15

Après qu'ils furent choisis parmi tant d'autres sur une desserte,

les gâteaux étaient déposés à l'aide de pinces argentées dans une petite assiette décorée de fines dorures

P4290082

x1mded15

Le temps s'écoulait doucement et c'est avec beaucoup d'élégance et de prestance qu'elles se levaient de leur siège, qu'elles déposaient leur serviette de table blanche et amidonnée près d'une gourmandise à peine entamée.

Les dictats de la mode étaient d'avoir une taille de guêpe, ne l'oublions pas.

Elles chassaient les quelques miettes qui restaient accrochées à leur robe et elles sortaient  avec grâce dans un bruit froufroutant, tenant dans une  main leur sac et de l'autre une ombrelle, les jours de beau temps.

414px_Jean_B_raud_Jeune_femme_traversant_le_boulevard

x1mded15

Elles saluaient au passage, dignement, les connaissances qu'elles croisaient en sortant mais elle le faisait plus par devoir et condescendance que par envie.

La politesse est la plus acceptable des hypocrisies disait Mr Ambrose Bierce

la_madeleine

x1mded15

Qu'elle est loin cette époque...

Autres temps, autres moeurs ?

Je constate que nous avons gardées certaines de ces attitudes dans notre société actuelle.

Serait-ce notre mémoire ancestrale féminine qui nous fait adopter parfois un tel comportement ?

beraud1

x1mded15

Est-ce pour me transporter ailleurs que je me suis fait ce joli sac issu d'un semi kit "d'au fil d'Hyères", avec ce tissu qui m'a instantanément ramené un siècle en arrière ?

Les jours de grand soleil et de chaleur, il m'arrive à moi aussi de sortir mon éventail.

beraud2

Je me surprends à jouer avec en l'agitant, le fermant, l'ouvrant. Je m'entraine à ce jeu auquel les dames d'autrefois s'adonnaient... il s'agissait d'un code de communication et de séduction

Si vous voulez vous amusez à charmer  nos congénères masculins,

je vous invite à découvrir la Signification de la gestuelle de l'éventail.

Encore faudrait-il qu'ils en comprennent le sens ...


The_Fan

x1mded15