2940476401_1_3

"La guerre, un massacre de gens qui ne se connaissent pas,

au profit de gens qui se connaissent mais ne se massacrent pas. "

Paul Valéry

klmf3bcq

 

Demain c'est l'Armistice...

En 2014, il y a aura  100 ans que le premier coup a été porté

Il a donné lieu à ce que vous auront  appris la petite et la grande Histoire

chambreofficiers

Demain , c'est l'Armistice...

Et moi,  arrière petite fille  de ces générations d''hommes et de femmes qui ont soufferts, attendus et donnés, je voudrai partager cette commémoration  avec vous au travers d'un texte écrit et chanté par Linda Lemay

klmf3bcq

Comme un homme mort

(clic pour entendre cette merveilleuse chanson)

 18440131

Je suis si vieux, j'étais si p'tit tout juste hier
J'étais nerveux, je suis parti, c'était la guerre
J'ai fait le vœu de revenir en bon état
J' suis rev'nu vieux sans avenir et sans éclat

klmf3bcq

War-horse-movie (1)

Ceux des obus ne m'ont pas eu, je suis ici
J'ai survécu, je suis rev'nu en bonne partie
Je traîne mon âme qui n'est jamais sortie des flammes
J'effraie les dames, je suis plus laid que mes secrets

klmf3bcq

capitaine-conan-02-g

Je plante ma canne dans les chemins et j' me revois
Planter mes armes dans des gamins qui étaient comme moi
Que des enfants pas assez grands, déjà soldats
Que des garçons, que d' l'innocente chair à canon

klmf3bcq

18387018

Je marche seul et je me butte à des voyous
Je les engueule, ces fils de pute, je suis jaloux
D' leur ignorance qu'ils me brandissent comme un drapeau
D' leur insolence alors que moi, j' risquais ma peau

klmf3bcq

CHEVAL+DE+GUERRE+PHOTO5

Pour ce pays que de mon mieux, j'ai défendu
Avec ma vie qui n'est pas bien mieux que perdue
Je suis un fou en liberté, un solitaire
Je survis saoul, le cœur noyé au fond d'une bière

klmf3bcq

un_long_dimanche_de_fiancailles_2003_portrait_w858

C'est tous les jours le même projet, le même parcours
J'invite ma peine et mes regrets à la taverne
D'où je ressors, en bafouillant ma confusion
Comme un homme mort mais plus vivant qu' ses compagnons

klmf3bcq

joyeux-noeaal-2005-18-g

C'est toutes les nuits les mêmes chagrins, les mêmes cauchemars
J' vois mes amis mais y a plus rien dans leur regard
Faut pas rester, y faut s' couvrir, faut qu'on s'en aille
Y faut s' sauver, y faut courir jusqu'aux médailles

klmf3bcq

Capitaine Conan

Je suis rev'nu en un morceau, moi, le héros
Je suis rev'nu sous les bravos, serrer des mains
L'air égaré mais décoré comme un sapin
Y avait une fête mais dans ma tête y avait plus rien

klmf3bcq

9
Que ces souvenirs de comportements inhumains
Qu'en pleine horreur et en pleine peur nous empruntions
Nous les garçons, nous les soldats, nous les gamins
Au cœur du crime, autant victimes qu'assassins !

 klmf3bcq

44337

"Les vrais vaincus de la guerre, ce sont les morts." 

Ernest Renan

klmf3bcq69215541_ph4

Les photos illustrant cet article  sont issues des films :

*La chambre des officiers*

*Cheval de Guerre*

*Joyeux noel*

*Capitaine Conan*

*Flyboys*

*Un long dimanche de fiancailles*

*Reviens moi*

reviens-moi-atonement-09-01-2007-07-09-2007-7-g

klmf3bcqCe que je lis en ce moment ?

1016629_2997897

"À quoi peuvent songer trois soldats dans un petit matin glacial du 11 novembre 1918, à l’aube d’un armistice dont ils ne savent rien encore ?

Un fils de notaire du Périgord, un instituteur du pays cathare et un ouvrier parisien qui n’auraient jamais dû se rencontrer, trois hommes jetés dans l’enfer et qui se raccrochent désespérément au souvenir de leur vie d’avant pour ne pas sombrer.

Les yeux fermés, ils se souviennent de ces heures de paix lumineuses qui donnaient un sens à l’amour et à l’insouciance.

L’ordre arrive enfin : le cessez-le-feu interviendra à 11 heures.

Si près de la délivrance, Pierre, Ludovic et Jean imaginent l’émotion de leurs femmes, de leurs enfants, de tous ceux qui les attendent au pays et se réjouissent sûrement de leur retour prochain.

Encore quelques heures à tenir, et la vie sera si belle…

Cinq heures, une éternité, où leur destin va se jouer."*

flyboys-2006-18-g